5A- H.D.A. en 6e

Publié par Mme MONNET

Niveau 6e:

 

De l'antiquité au IXe siècle - ART ESPACE TEMPS: "ULYSSE" - " En quoi Ulysse est-il un modèle de héros?"

ulysse.

ulysse2.

Peinture sur poterie  "Ulysse et les sirènes" 475 avant J.C.Céramique, hauteur 32,2cm, British Museum, Londres.

De l'Antiquité au IXe siècle - ART MYTHE ET RELIGION: " Jésus" -

" Comment les arts représentent-ils le Christ?"

Arcabas St Hugues

ARCABAS   Eglise de St Hugues en Chartreuse.

DSCN1986.

ARCABAS Eglise de St Hugues en Chartreuse.

800px-LaPieta-MichelAnge

MICHEL-ANGE  "La Pietà"

Autun46.

Gislebertus Vers 1125-1135 "Le jugement dernier"  Cathédrale St Lazare -  Autun. 

mantégna La mort du Christ.

Andréa MANTEGNA  Vers 1480 "La lamentation sur le Christ mort"

Christ Pantocrator Ste Sophie 2.

 Christ Pantocrator (Christ en gloire) Vers 1261 Mosaïque de la Déisis "Ste Sophie"  Istanbul.

Chagall Crucificxion blanche 1938

Marc CHAGALL - "Crucifixion blanche" 1938 - Huile sur toile - 155x138 cm.

Ce tableau paraît préfigurer la persécution des juifs d'Europe. tandis que l'horreur fait rage, q'une synagogue brûle, qu'un vieil homme fuit et que les anciens du village se lamentent sur leur sort, le Christ crucufié au centre de la toile devient le symbole de la souffrance universelle.

Numériser.

J.M. ALBEROLA "le Christ"  Musée d'art moderne du Centre Georges Pompidou Paris

Arcabas - 2003 - Réurrection

Arcabas - 2003 - Réurrection

"Sur terre, selon un motif de la Renaissance, Arcabas peint le Christ qui s'avance hors du tombeau, décidé, libre, libéré des linges qui se dénouent d'eux-mêmes. Il s'avance, triomphant des ténèbres, présentant ses blessures comme autant de trophées. Les petits points qui les constellent disent combien le sacrifice de la croix est source de vie nouvelle dans la Résurrection et bientôt dans la Pentecôte. Au ciel, des formes abstraites qui nous échappent, il y a juste un visage dont on peut à peine imaginer le regard. Désormais, c'est dans l'intériorité que le visage de Jésus peut se rencontrer. Le nez et la bouche, eux sont précis: le souffle de vie reçu du Père et la Parole, claire, souriante que même la mort ne peut arrêter, nous sont rendus au matin de Pâques."

Venceslas Deblocq - Le Pellerin - Mars 2013