Le XIXe siècle

XIXe siècle.
Le néoclassicisme.

En un quart de siècle, la période révolutionnaire a provoqué un bouleversement total des institutions politiques et sociales en France. Après une décennie de convulsions (1789-1799), la stabilité du pouvoir de Napoléon Bonaparte  permet de pérenniser les changements.

A la fin du XVIIIe siècle, apparaît un art sobre, issu des Lumières et s'inspirant des antiquités grecques, romaines et égyptiennes: l'art néo classique.
Le néoclassicisme naît en effet avec la redécouverte de l'histoire antique suscitée entre autre par les fouilles archéologiques d'Herculanum (1711) et de Pompéï (1748). Il se caractérise, dans le domaine des arts plastiques par des compositions théâtrales, souvent symétriques, par la présence dans les oeuvres d'éléments appartenant au monde antique, mais aussi par des représentations historiques. Le néoclassicisme s'affirme comme une nouvelle conception du beau.
En France, cet art a été renforcé par l'arrivée au pouvoir de Napoléon 1er. Celui-ci a cherché à renforcer sa légitimité en inscrivant son règne dans la continuité des Romains, se rêvant en héritier de l'Empire quasi-mondial dirigé par Rome presque 3 000 ans avant lui. La campagne d'Egypte notamment servira de modèle aux artistes de l'époque.

D Ingres 1806 Napoléon sur le trône
Jacques Louis DAVID 1805 "Napoléon en costume de sacre"

.
405david
Jacques Louis DAVID -entre 1805 -1807- "Le sacre de Napoléon" *

 
Classicisme
Jacques Louis DAVID 1784 "Le serment des Horaces".

 

Le comte d'Angiviller, directeur des bâtiments du roi, favorise la peinture d'histoire qui exalte la morale et l'héroïsme. Il commande à David pour le roi Louis XVI une illustration du conflit entre Albe et Rome d'après l'oeuvre écrite de Tite-Live. L'artiste représente le moment où les frères Horace jurent à leur père de sacrifier leur vie pour la patrie. Le style de ce tableau en fait le manifeste du néo-classicisme. Le décor, les costumes, les physionomies, empruntés à l'architecture et à la statuaire antique étudiée à Rome, ont une vraisemblance archéologique. Les arcades divisent en trois groupes les personnages disposé en frise. Le père et les fils suggèrent le courage et la vigueur par le modelé sculptural, par les couleurs franches et par la géométrie linéaire. Les femmes, accablées, s'opposent à eux par les demi-teintes et les arabesques. La lumière éclaire la partie la plus importante: les gestes du serment des Horaces et les armes qui culminent au centre de la toile.

 

 714goya

Francisco DE GOYA 1814 "Tres de Mayo" (Le 3 Mai 1808)  *

 

Ce tableau  commémore une atrocité commise par les forces françaises pendant la guerre d'Espagne (1808-1814). Le 2 Mai 1808, la population madrilène se soulève devant les troupes françaises. Les représailles sont rapides et brutales.

Le jour suivant, les soldats se livrent à des arrestations et à une série d'exécutions  sur la colline du Principe Pio, à la périphérie de la ville. Cette violence déclenche une guérilla à l'echelle nationale contre les français et marque le début de la guerre d'indépendance.

 

A l'image du néoclassicisme d'autres courants trouveront leur inspiration dans les arts du passé. Ainsi le préraphaélime s'est intéressé à l'art primitif italien de la fin de la période gothique. Le néo- roman, le gothic revival et des écrivains comme Victor Hugo ou Prosper Mérimée ou l'architecte Viollet-le-Duc se sont nourris du Moyen-Age. Les néo -florentins se sont inspirés de l'art apparu à Florence après la Renaissance.

L'art académique ou pompier.
Depuis sa création en 1648, l'académie royale de peinture et de sculpture a décidé de la norme en matière d'art. Un art officiel et accepté par les riches bourgeois, mais peu ouvert aux nouveautés et à l'expression personnelle fut dominant. Par dérision, ce genre académique fut dénomé "pompier" à cause de son côté parfois brillant, clinquant et très ordonné.
A Cabanel 1863 la nais de Vénus
Alexandre CABANEL 1863 "La naissance de Vénus".

 

Cabanel cherche à démontrer sa virtuosité technique et son savoir intellectuel. Il choisit dans la mythologie la version qui fait naître Vénus de l'écume des mers. Le corps sensuel de la déesse de l'Amour, étudié d'après le modèle vivant et corrigé par idéalisation, prend une silhouette ondulante et des chairs lisses comme de la porcelaine.

 

Le romantisme;
Le néoclassicisme laissera progressivement la place au début du XIX e siècle à un art plus tourmenté et moins officiel.
La littérature fait la part belle à des écrits empreints de sentiments exacerbés, exprimant les tourments du coeur et de l'âme. L'esthétique romantique affirme la primauté de l'émotion, porte l'attention sur l'individu et recherche le dépaysement, qu'il soit d'ordre spatial (exotisme), temporel (goût de l'histoire), social (intérêt pour le peuple) ou religieux (goût pour le sacré). Le romantisme exprime le mystère, le fantastique, le rêve et situe souvent ses actions dans un passé lointain et mythologique qui permet de les dramatiser. Il s'oppose au néoclassicisme en refusant de rechercher le beau idéal dans l'Antiquité.
Romantisme 1
Caspar David FRIEDRICH V.1818 "Le voyageur au dessus de la mer de nuages"

 


Romantisme 2
Eugène DELACROIX  1830 "La liberté guidant le peuple". Musée du Louvre - Paris. *

 


Le Radeau de la méduse, 1818-19, hst (490x720cm) Musée du
Théodore GERICAULT 1818-19 " Le radeau de la Méduse" HsT , 491X716  Musée du Louvre. *

 
En 1816
eut lieu le naufrage de la frégate "la Méduse" au large des côtes africaines. Un radeau transportant cent cinquante sept passagers est abandonné pendant l'évacuation et erre pendant treize jours. L'artiste, captivé par ce fait divers tragique, choisit l'instant pathétique où les survivants, crellement éprouvés, aperçoivent à l'horizon, l'Argus venu les sauver. Une pyramide humaine dynamique s'oppose à la figure abattue d'un homme entouré de cadavres. la violence du clair-obscur, emprunt caravagesque, et les couleurs terreuses suggèrent le drame.

 

Le réalisme:

Gustave Courbet personnalité majeure du réalisme adopte ce terme en 1855. Le réalisme rejette l'inspiration imaginaire du romantisme et le formalisme académique.

Les grands formats jusqu'ici réservés à la peinture d'histoire représentent les scènes de la vie contemporaine. Les réalistes confèrent une dignité nouvelle aux thèmes considérés comme subalternes dans la hiérarchie des genres. Le travail moderne, la vie quotidienne, la nature morte, le paysage et le portrait prennent une force authentique. La facture sans contrainte fait apparaître une pâte savoureuse et souvent épaisse.    

courb110

Gustave COURBET - 1854  - "La cribleuse de blé"

 

03gleaner

Jean-François MILLET  - 1857 - "Les glaneuses"

 
L'invention de la photographie
La reproduction exacte de la réalité a toujours été l'un des rêves des artistes de tous les temps. La technique de la perspective fut une avancée considérable dans cette quête d'une représentation fidèle de l'espace. Cependant l'invention d'un procédé mécanique et non plus manuel comme le dessin ou la peinture viendra bouleverser la pratique artistique.
On considère que Nicéphore Niepce (1765-1833) est l'inventeur de la photographie. Il a en fait réuni plusieurs inventions existantes: la découverte des propriétés du chlorure d'argent, la chambre noire, l'objectif, les propriétés fixatives de l'hyposulfite de sodium, l'albumine ( blanc d'oeuf) comme liant des grains d'argent , en un seul procédé qui permettra de réaliser les premières photographies vers 1825.

Photo Niepce

Niecéphore NIEPCE - 1826 - Point de vue de Gras - St Loup-sur-Varennes. *

 

Plus tard Daguerre et Talbot amélioreront la technique et réaliseront des photographies de personnes immobiles puis en mouvement. La chronophotographie de Jules Marey et de Muybridge permettra de décomposer le mouvement des êtres vivants jusqu'à l'invention du cinématographe par les frères Auguste et Louis Lumière.

Décomposition du mouvement d'un cheval au galop, 1878
MUYBRIDGE 1878 " Décomposition du mouvement d'un cheval au galop".  *

 
Les débuts de la modernité.
Cette expression choisie comme titre ne désigne pas un courant ou un mouvement artistique mais un moment important de l'histoire de l'art. La représentation, bouleversée par toute une série de progrès dont l'avènement de la photographie, évolue de manière perceptible. A partir de ce moment, l'art entre dans une phase de recherches et d'innovations qui se poursuit encore aujourd'hui et dont témoignent les oeuvres ci-après.

Le conformisme de l'art académique est en effet souvent rejeté par  des artistes audacieux, influencés par l'émergence d'idées politiques nouvelles et par les progrès de la science, qui ébranlent les fondements traditionnels de la société.
1863: Naissance de l'art moderne
En 1863, Napoléon III décide de créer un "Salon des refusés" pour tous les artistes qui se voient refuser l'accès au Salon annuel officiel, par le jury de l'Académie.
1862-Manet-dejeuner sur l'herbe
Edouard MANET 1863 "Le déjeuner sur l'herbe" - Musée d'Orasy, Paris. *

 
1863-Manet-Olympia
Edouard MANET 1863 "Olympia"  Musée d'Orsay , Paris.


L'impressionnisme.
Quelques artistes comme Edouard Manet, Claude Monet, Edgar Degas, Alfred Sisley ou Camille Pisarro, habitués du "Salon des refusés",créeront le mouvement impressionniste en réaction à l'art officiel, et seront vite rejoints par Frédiric Bazille ou William Turner
.
impression soleil levant1872
Claude MONET 1872 "Impression, Soleil levant"   48X63 Musée Marmottan, Paris *

 

Vers 1898 C. Monet se souvient:"J'avais envoyé à l'exposition du boulevard des Capucines en Avril 74, une chose faite au Havre, de ma fenêtre, du soleil dans la buée et au premier plan, quelques mats de navires pointant... On me demande le titre pour le catalogue, ça na pouvait vraiment pas passer pour une vue du Havre; je répondis: Mettez "Impression". Le tableau scandalise la critique en 1874, il donne le nom au mouvement et reste le manifeste de l'impressionnisme. L'aspect non-fini, les contours flous, l'absence de volumes et de profondeur donnent un aspect abstrait au tableau...

 

La gare St Lazare

Claude MONET - 1877 - " La gare St Lazare" *

 
L'impressionnisme doit donc son nom au tableau de C. Monet "Impression, soleil levant" (1872), mais ce mot ne sera utilisé pour la première fois qu'en 1874  lors d'une exposition des "impressionnistes" chez le photographe Félix Nadar. Le critique d'art Louis Leroy, voulant se moquer d'un tableau de Claude Monet représentant le port du Havre intitulera son article: "L'exposition des impressionnistes". Ceux-ci, conserveront le terme, considérant qu'il exprime assez bien leur volonté de traduire sur la toile "des impressions visuelles et colorées", réalisées directement en extérieur, face au modèle, et non en intérieur, à partir de croquis comme c'était l'habitude alors.

A cette époque, à Paris, sous l'impulsion du Baron Haussmann, préfet de la Seine, des travaux d'embellissement et d'assainissement de la capitale sont entrepris, notamment la réalisation des grands boulevards. Les artistes sont les premiers témoins de ces bouleversements qui nourissent leur création.

Vincent Van Gogh ou Paul Gauguin s'ils se sont inspirés à leur début des peintres impressionnistes introduiront progressivement des élément personnels, expressionnistes ou symboliques qui les rendront singuliers.

alyscamps

Paul GAUGUIN  - "Les Allycamps" 

 

Paul Gauguin 052

Paul GAUGUIN - 1892 - "Fatata te miti" - "Près de la mer". 

 

La nuit étoilée (cyprés et village), 1889

 Vincent VAN GOGH  1889 "La nuit étoilée" *

 

1890-Van Gogh-L'eglise D'auvers

 Vincent VAN GOGH  1890 "L'église d'Auvers sur Oise" 

 

1890-Van Gogh - Chaumes de Cordeville

 Vincent VAN GOGH 1890 "Chaumes de Cordeville" .

 

Arles La chambre de V G

Vincent VAN GOGH 1888 La chambre de Vincent Van Gogh à Arles *

 

La Danaïde

Auguste RODIN 1889, "La Danaïde" - marbre.

 

Rodin

Auguste RODIN - 1902 - "Le Penseur" - bronze -

 

tour eiffel

"LA TOUR EIFFEL" Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'exposition universelle de Paris en1889.

Publié dans repere